HOME / LE DRAPEAU / LE BLASON / L'HYMNE / PRÉCÉDENT

 

                         L'Hymne   de   Bayamo, composé   par  Perucho Figueredo,   fut  chanté  la  première  fois,    dans  sa  forme  originale,  le
                  20 octobre 1868, aujourd'hui Jour de la Culture Cubaine, quand les forces de l'Armée Indépendantiste prirent la ville              de Bayamo, ensuite brûlée par sa population avant qu'elle ne retombe aux mains espagnoles.

       Les initiateurs des guerres indépendantistes, fondèrent la Loge Maçonnique Redención le 1 er Août 1867, ils jurèrent de lutter     jusqu'à la mort pour faire un Cuba indépendant du joug colonial espagnol. Le 13 Août ils constituèrent un Comité Révolutionnaire et à la fin de la réunion, Francisco Maceo dit á Figueredo : "On peut dire que maintenant nous sommes réunis en Comité de Guerre... maintenant il te revient... de composé notre Marseillaise". Le jour suivant Figueredo fit connaître aux intégrants du Comité La Bayamesa.

Notre Hymne a été conçu, avec plus de strophes, et était en relation de façon indissoluble au processus de genèse du premier conflit libératoire cubain.

Il fallait alors orchestrer la marche, le 8 Mai 1868, Perucho parla avec le Maestro de musique et chef d'orchestre de la Bande Municipale, Manuel Muñoz Cedeño, et cachant sa véritable intention, lui demanda de le faire et de garder le secret car ''c'était une surprise pour ses amis''. Postérieurement, il arriva à ce que le prêtre Diego José Batista accepte sa première.

Le jeudi 11 Juin 1868 dans l'Eglise Paroissiale Majeur de Bayamo, durant un solennel Te Deum et pour les festivités du Corpus Christi, devant la présence de hautes personnalités du gouvernement et le peuple de Bayamo, se joua pour la première fois sa musique, qui se répéta ensuite, par les rues, en une procession.

L'Hymne fut écouté une seconde fois, le jour de Santa Cristina, quand Figueredo et les jeunes révolutionnaires de Bayamo, audacieusement, allèrent chercher le gouverneur Udaeta et l'accompagnèrent de sa résidence à la Société Philharmonique avec les accords de la marche.

Le 18 Octobre 1868, commença la prise de Bayamo par l'Armée Libératrice de la République de Cuba en Armes. A 23 heures du 20 Octobre, les autorités espagnoles signèrent la capitulation. Entre la joie de la victoire et fredonnement incessant, par tous, de la musique, Figueredo répartit les paroles entre tous ceux de la congrégation et ils chantèrent joyeusement la mélodie maintenant connue du peuple. Pour cette troisième fois, surgit ainsi l'Hymne National de Cuba.

L'Hymne continua à être interprété durant toutes les luttes libératrices et à la fin du conflit en 1898, il était connu comme ''l'Hymne des cubains''.

Avec le temps, et ne comptant pas avec la partition originale, la mélodie a souffert des altérations, elle reçue même deux versions d'harmonisation et introduction ; une de Antonio Rodríguez Ferrer et l'autre de José Marín Varona. Finalement s'obtint l'original de Figueredo, ce qui provoqua différentes analyses et discussions, jusqu'à ce que se maintienne la version de Rodríguez Ferrer, bien que cette version continue à recevoir diverses interprétations.

Ce fut en 1983, que le chercheur et musicologue Odilio Urfé présenta un rapport à l'Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire avec la version définitive de notre Hymne National, lequel fut approuvé et immédiatement se procéda à l'édition en partition et phonogramme pour la connaissance publique.

La version actuelle de La Bayamesa, contresignée pour la Ley de los Símbolos Nacionales (Loi des Symboles Nationaux) de 1983, est celle que José Martí publia le 25 Juin 1892 dans son journal Patria (*), harmonisée par Emilio Agramonte, et qui fut révisée en 1898 par Antonio Rodríguez Ferrer.

(*) Patria, Nº 16, 25 Juin 1892. Peut se voir aussi dans le Nº 50, 22 Février 1893 et 14 Octobre 1893.