HOME / LE DRAPEAU / L'HYMNE

 

                   Le Blason National est inspiré de celui que dessina le poète Miguel Teurbe Tolón, Avec l'idée que lui transmit               Narciso López pour le Drapeau National. L'actuel diffère quelque peu de celui confectionné originalement en 1849 et qui fut           créé pour servir de vignette au journal La Verdad, dirigé par Teurbe à New York et lequel fut employé par López pour sceller les        nouvelles et les bons, qui comme chef du gouvernement provisoire de Cuba il émit entre 1850 et 1851.

    Sa forme actuelle fut adoptée par l'Assemblée de Guáimaro, quand se créa le République de Cuba. Selon la Loi 42 de l'Assemblée Nationale, il est Symbole de la Nation.

Le Blason représente notre Ile. Il est formé par deux arcs de cercles égaux, se coupant l'un et l'autre formant comme un bouclier ogival et est divisé en trois corps, espaces ou parties. Cuba, comme clef du Golf du Mexique, l'union des cubains, le soleil de la liberté, les couleurs du drapeau et le typique paysage national sont présent sur l'écu.

Sur le dessin apparaît le bonnet phrygien de couleur rouge - emblème adopté par la Révolution Française -, sur la partie centrale supérieure. Ce bonnet était utilisé dans l'antiquité pour être porté par les hommes ayant obtenu leur liberté. Sur celui-ci apparaît en son centre, une étoile blanche à cinq pointes, dont l'une d'elles est orientée vers le haut et, à l'égal que le drapeau, représente l'état indépendant.

Le Blason est soutenu par une gerbe de onze brins, unies par un ruban rouge croisé en ''X'', signifiant l'union, car c'est celle-ci qui donne la force.

Le corps supérieur horizontal représente une mer, avec deux caps, montagnes ou pointes terrestres sur ses cotés, lequel symbolise la position de cuba entre les deux Amériques et l'apparition d'une nouvelle nation. Fermant le détroit, une clef dorée de corps massif, déposée sur un fond bleu marine, la denture vers le bas. Au fond un soleil naissant dispersant ses rayons par tout le ciel du paysage, rappelant la place de Cuba : la ''clef du Nouveau Monde'', le lien entre l'Amérique et l'Europe et entre le Nord et la Sud de l'Amérique, et comme l'apparition lumineuse de l'état naissant.

ans la partie inférieure gauche, figure dans le centre un paysage au sol vert et montagneux, sur un ciel bleu et clair, symbolisant notre environnement dans le sens le plus naturel et propre de son contenu et où préside un palmier, un palmier royal, l'arbre qui normalise le cubain, avec la ramure de ses feuilles au plus haut, personnifiant le caractère indomptable du peuple.


  

La partie inférieure droite comprend cinq bandes, d'égale largeur, alternées de couleur bleue et blanche, toutes inclinées de gauche à droite, s'associant au drapeau. Ces bandes blanches et bleues matérialisent la division départementale de l'île en cette époque coloniale.

Sans dépasser sa hauteur, un rameau de laurier d'un coté et un rameau de chêne vert de l'autre ornent l'écu, le premier représente la force et le second la victoire.

(Source : Histoire de Cuba, 1492-1898 ; formation et libération de la nation / Eduardo Torres Cuevas et Oscar Loyola Vega. Ville de La Havane, Editorial Pueblo y Educación, 2002. 404 p., ilust.) .

     
Option du Blason